Comment appliquer la défiscalisation sur les travaux en outre-mer ?

Comment appliquer la défiscalisation sur les travaux en outre-mer ?

La défiscalisation s'applique sur les travaux dans les départements et les territoires d'outre-mer. Ces travaux sont notamment liés au secteur de l'immobilier avec des dispositifs incitatifs. Mais comment appliquer la défiscalisation sur les travaux en outre-mer ?

Les travaux de rénovation

Si vous envisagez d'effectuer la rénovation de votre domicile dans les DOM-TOM, pensez à la défiscalisation des travaux. Certains dispositifs vous permettent effectivement de réduire votre impôt si vous effectuez des travaux de rénovation. La loi Malraux encourage par exemple les contribuables à effectuer la rénovation des biens dans les quartiers historiques de la région. Ce dispositif, considéré par beaucoup comme très avantageux, incite à des travaux de réhabilitation des logements de location.

Le taux de défiscalisation des travaux s'y situe entre 22% et 30% calculé sur l'ensemble des charges engendrées par la réhabilitation. Celui-ci dépend de l'emplacement du bien immobilier et le plafond est de 400 000 euros sur quatre ans. En outre, les contribuables sont en mesure de reporter la fraction de la réduction d'impôts sur une durée de trois ans pour la partie non imputée au titre d'une année. La destination du logement est libre concernant les maisons et appartements rénovés pour une location à usage d'habitation.

Les travaux sur les biens anciens

En outre-mer, les travaux de rénovation sur les biens immobiliers de plus de 20 ans donnent droit à des avantages fiscaux. Pour bénéficier de cet allègement fiscal, les contribuables doivent effectuer des travaux sur des habitations achevées depuis plus de 20 ans. Par ailleurs, une entreprise professionnelle doit prendre en charge les travaux qui ne sont pas parmi les charges déductibles des revenus fonciers. La loi stipule que la réhabilitation ne doit pas augmenter le volume habitable de la maison ou de l'appartement.

Pour profiter d'une réduction d'impôt, les travaux doivent concerner les bâtiments occupés ou loués au moins pendant 5 ans. Et ces logements doivent être des résidences principales et non des résidences secondaires. La défiscalisation n'est en vigueur que pour les investissements effectués avant l'année 2020. Elle n'implique pas non plus les travaux sur les habitations achevées entre janvier 2016 et mars 2017.

Les travaux en question

Le dispositif de défiscalisation impose clairement les termes d'acceptation de chaque dossier. Le bien doit par exemple être affecté à l'habitation avant que les travaux de rénovation ne débutent. Les travaux d'aménagement sur des bâtiments commerciaux sont donc exclus de ce dispositif. La reprise des fondations, la peinture et la réparation de l'installation électrique sont concernées par la défiscalisation.

Les travaux de plomberie et la réfection de toiture sont éligibles tout comme l'installation de sanitaires dans les points d'eau. Le ravalement de façade et l'aménagement de nouvelles installations sanitaires sont également pris en compte dans le système de réduction d'impôts. Outre les travaux, l'acquisition de bien immobilier peut faire l'objet d'une défiscalisation via la loi Pinel ou la loi Girardin. ECOFIP aide par exemple les contribuables à monter le financement de leur projet d'investissement de défiscalisation en outre-mer.

ECOFIP est en effet le leader du montage en loi Girardin. Ladite société a une expérience de 25 ans dans le domaine.